2

Lucy, quand Besson mêle action et réflexion

Lucy de Luc Besson Acteurs: Scarlett JOHANSSON, Morgan FREEMAN, Min-sik CHOI Sortie le 6 août 2014 Genres: Science-Fiction, Action

Lucy de Luc Besson
Acteurs: Scarlett JOHANSSON, Morgan FREEMAN, Min-sik CHOI
Sortie le 6 août 2014
Genres: Science-Fiction, Action

A la suite de circonstances indépendantes de sa volonté, une jeune étudiante voit ses capacités intellectuelles se développer à l’infini. Elle « colonise » son cerveau, et acquiert des pouvoirs illimités.

L’AVIS DE LLYX
Ça fait déjà un moment qu’on entend parler du nouveau film de Luc BESSON avec la superbe Scarlett. Alors deux semaines après sa sortie en salle, j’ai enfin pu le voir en version française … Je sais, je sais, la honte … je vais partir m’exiler deux mois au Pôle Nord pour expier mes pêchés, promis.


L’introduction du film est bien trouvée, mais le montage reste parfois un peu étrange. Entrecouper certaines scènes avec des images de documentaires animaliers et paysages était une idée intéressante, surtout pour les premières images utilisées comme symboles. Mais au bout d’un moment, ça devient lourd : à chaque coupure, quatre-cinq extraits étaient de trop. Néanmoins, grâce à ça, je sais désormais que BESSON détient des parts dans la chaîne américaine National Geographic 😉

Ensuite dans l’ensemble du film, j’ai parfois eu l’impression de ne voir que scènes badass sur scènes badass … On retrouve évidemment une séquence de voiture lancée à toute allure dans les rues parisiennes, détruisant un paquet de choses sur son passage. Bah oui, sinon ce n’est pas réellement un film de BESSON !
Je trouve ça dommage que les premières scènes avec les coréens ne soient pas sous-titrées alors que les dernières le sont … J’ai des « bases » dans cette langue qui m’ont permis de suivre un peu plus, parce que sinon la majorité des dialogues du début sont hors de portée pour le public …

Le sujet du film est très intéressant : l’être humain ne contrôlant que 10% des capacités de son cerveau, que se passerait-il si l’on pouvait utiliser l’intégralité de celles-ci ? Néanmoins, il aurait mérité d’être encore plus approfondi, voire traité d’une manière un peu différente.
On retrouve de très bons acteurs : Morgan FREEMAN, Min-sik CHOI (Old Boy et I Saw the Devil) et évidemment, Scarlett JOHANSSON.
Ah la la … Scarlett … cette femme est vraiment sublime, je la déteste. Vraiment. Dans ce film, je l’ai trouvée bluffante : elle passe d’une femme un peu nunuche et dépassée par la situation, à une femme froide et puissante. Je suis contente d’avoir pu la voir dans ce genre de film. Parce qu’il faut l’avouer, dans The Avengers, elle n’est pas mise en avant pour ses talents d’actrice, si vous voyez ce que je veux dire …
J’ai beaucoup aimé le lien entre la Lucy « actuelle » et le premier fossile australopithèque femelle nommé Lucy, considérée comme la première femme.

La bande-son du film est vraiment très bien, et correspond parfaitement à l’atmosphère du film.
Et le dernier point positif, qui n’est pas des moindres : je ne me suis pas ennuyée … Je suis quelqu’un qui ne reste pas très longtemps concentré, donc si je ne regarde pas ma montre pendant un film c’est déjà un bon point !


Alors vous pensez surement après la lecture de cette chronique que je n’ai pas particulièrement aimé ce film. Mais c’est comme un bonbon, vous savez que c’est mauvais pour la santé, mais vous aimez quand même en manger. Eh bien ici, c’est pareil, il y a certains points qui m’ont gênée mais dans l’ensemble, j’ai apprécié ce film.





L’AVIS DE KAELIN
Bon, je vais tâcher de ne pas faire les mêmes remarques que Llyx, mais je précise que je suis assez d’accord avec elle sur l’ensemble.

L’introduction est un peu lente mais bien construite, et au risque de m’attirer les foudres de ma camarade, je trouve cohérente la non-traduction du coréen au début du film car à ce moment là Lucy est complètement perdue et ne parle pas cette langue. Plus tard, elle comprend le coréen, ce qui justifie le sous-titrage pour nous mettre au même niveau qu’elle. Ainsi nous sommes aussi paumés que l’héroïne dès le début, et c’est en ça que l’introduction est efficace.

Le problème est que paumé, on le reste un peu trop. En effet, alors qu’elle devait être emmenée à l’aéroport, Lucy se retrouve enfermée on ne sait où sans aucune transition. Du coup la scène entière semble être un prétexte mal trouvé pour qu’elle se fasse molester.


Le film continue de façon logique et sympathique sans être très surprenant. Comme dit plus haut, il y a un peu trop de « badasserie » inutile (sans doute pour plaire aux américains…). On appréciera toutefois la véracité d’une grande partie des informations scientifiques présentées (si si, vous pouvez vérifier), BESSON n’est pas perfectionniste pour rien ! Mais paradoxalement, plus les pouvoirs de Lucy se développent, plus ils deviennent discutables et plus on devient sceptique.

Au final, vous aurez à peine besoin des 10% de votre capacité cérébrale pour suivre le film, et c’est bien dommage car on ne s’ennuie pas. L’ensemble aurait vraiment gagné à être plus profond et moins explosif. Néanmoins, on se surprend quand même à réfléchir sur tout ça en sortant de la salle.

Mention spéciale pour l’affiche du film que je trouve réussie ainsi que pour Frederic CHAU qui tient un tout petit rôle mais dont la simple présence suffit à décrocher un sourire.


EN BREF : Un BESSON malheureusement bien plus d’action que de réflexion mais dont vous ne regretterez pas pour autant le visionnage.

identicon

Bookworms' Chronicles


N'hésitez pas à laisser un commentaire, un avis ou encore une recette de cuisine (si, si, Llyx est toujours très intéressée par ce genre de chose), notre blog se nourrit de vos commentaires !
Néanmoins, si nous remarquons toutes sortes d’abus, nous retirons votre commentaire sans préavis, et nous enverrons les Chiens de l’Enfer à vos trousses. Vous êtes prévenus.
Merci d'avance et bonne journée/soirée/nuit.

2 commentaires

  1. Ouiii voilà je suis un peu du même avis comme je l'avais dit. J'ai bien aimé l'histoire en elle même c'était assez sympa comme idée. Mais c'est vrai le début non sous titré c'était dommage, les images nature qui ne servent à rien aussi surtout quand le film est aussi court. Enfin bon c'est sympa mais y a mieux.

Laisser un commentaire