2

Equalizer, la revanche de Mr Bricolage

Equalizer de Antoine FUQUA Acteurs: Denzel WASHINGTON, Chloë MORETZ, Marton CSOKAS Sortie le 01 octobre 2014  Durée: 2h12min Genres: Thriller, Policier, Action, Bricolage

Equalizer de Antoine FUQUA
Acteurs: Denzel WASHINGTON, Chloë MORETZ, Marton CSOKAS
Sortie le 01 octobre 2014
Durée: 2h12min
Genres: Thriller, Policier, Action, Bricolage

Pour McCall, la page était tournée. Il pensait en avoir fini avec son mystérieux passé. Mais lorsqu’il fait la connaissance de Teri, une jeune fille victime de gangsters russes violents, il lui est impossible de ne pas réagir. Sa soif de justice se réveille et il sort de sa retraite pour lui venir en aide. McCall n’a pas oublié ses talents d’autrefois… Désormais, si quelqu’un a un problème, si une victime se retrouve devant des obstacles insurmontables sans personne vers qui se tourner, McCall est là. Il est l’Equalizer…

Faire une chronique sur un film d’action, ce n’est généralement pas très intéressant. Non pas que ces films me déplaisent, mais concrètement ils ne sont là que pour divertir. Il y en a bien sûr toujours qui sortent un peu de l’ordinaire, dont Equalizer…


Prenons par exemple The Expendables 3. Le scénario est inexistant, les affrontements sont très classiques mais restent plutôt plaisants. Par contre, quand les protagonistes ne se battent pas, on s’ennuie profondément. Il peut arriver que certains films d’action fassent un effort sur le scénario, et si l’intention est louable on ne peut pas dire que le résultat soit souvent au rendez-vous. Tout ça pour dire que même si il m’arrive bien volontiers d’apprécier un film « bourrin » de temps en temps, je n’ai nullement envie d’en faire une chronique. Pourtant je vais aujourd’hui vous parler d’Equalizer, qui n’est certainement pas un thriller psychologique .

Vous vous dites probablement qu’Equalizer a fait un bel effort sur le scénario et que cela m’a donné envie d’en parler. Eh bien non, perdu. Si vous cherchez un film bien ficelé, il faudra repasser ! (je vous invite pour cela à guetter ma prochaine chronique qui arrivera très vite). Comme le dit le proverbe : « Sysnopsis en trois lignes, scénario rectiligne », vous n’aurez pas à vous prendre la tête pour regarder ce film. Concrètement, voilà comment résumer l’histoire : Robert McCall est un américain modèle au passé mystérieux. Insomniaque, il passe ses soirées à lire des bouquins dans un bar tranquille où il discute régulièrement avec une jeune prostituée, Teri. Le jour où il découvre qu’elle a été très violemment battue par la mafia russe, McCall s’énerve et va leur expliquer sa façon de penser (= tous les massacrer).
Donc voilà, un américain modèle qui déglingue des russes pour protéger la veuve et l’orphelin. Simple, efficace, sans surprise. Et pour un film d’action, c’est tout à fait convenable. On pourra tout de même reprocher la maigreur du rôle de Teri (jouée par Chloë Moretz) qui sert plus de prétexte au déchaînement de violence envers les russes qu’à autre chose, ses apparitions sont rares passé le début du film.

Bon, je vois vois venir, vous attendez toujours de savoir pourquoi je m’évertue à vous parler de ce film. Il est temps que je vous le dise, Equalizer m’a surpris par l' »originalité » de ses scènes d’actions. En voyant l’affiche et le pitch, vous imaginez sûrement Denzel Washington abattre des russes par dizaines avec des armes à feu. Figurez-vous qu’il n’en est rien ! En vérité, Robert McCall est un grand maniaque, au point de tuer tous ses ennemis d’une façon différente. Il faut dire que Bob travaille dans un magasin de bricolage, il serait dommage de ne pas profiter d’avoir autant d’outils à disposition ! L’affrontement principal contre les gros gorilles de la mafia russe de la ville se passe directement dans le magasin, et les scènes géniales s’enchaînent. C’est fou ce qu’on peut faire avec une perceuse, du fil barbelé, un sécateur… et même un pistolet à clous ! (j’ai encore mal pour certains russes). (Si la vue du sang vous incommode, passez votre chemin. Même si le film n’en fait pas trop et ne contient pas de scènes de torture, il n’en reste pas moins sanguinolent.)

Je soupçonne ce film d’être un documentaire sur le passé du très célèbre Bob le Bricoleur. Même nom, même profession, même passé sombre (vous savez ce que faisait Bob le Bricoleur avant de jouer dans des dessins animés ? Non ? Eh bien moi non plus, donc ça prouve bien ce que je dis !). En plus, si vous changez une bonne partie des lettres de « Bob the Builder » vous obtenez « Bob the Equalizer ». Troublant, n’est-ce pas ? 😉


EN BREF : Un film d’action qui propose autre chose que les sempiternelles fusillades à l’Américaine, avec en prime un Denzel Washington toujours aussi efficace. A réserver aux amateurs du genre qui ne manqueront pas d’apprécier l’originalité donc il fait preuve.
identicon

Kaelin

Moi, c'est Kaelin Chariakin. Mix improbable entre un chef Rigante et une légendaire Marchombre. Grand amateur de citations et étudiant en littérature (après m'être assuré que les études d'ingénieur n'étaient pas des études de lettres, oui, j'aime bien vérifier les choses par moi-même), les livres ont toujours été plus ou moins présents dans ma vie.


N'hésitez pas à laisser un commentaire, un avis ou encore une recette de cuisine (si, si, Llyx est toujours très intéressée par ce genre de chose), notre blog se nourrit de vos commentaires !
Néanmoins, si nous remarquons toutes sortes d’abus, nous retirons votre commentaire sans préavis, et nous enverrons les Chiens de l’Enfer à vos trousses. Vous êtes prévenus.
Merci d'avance et bonne journée/soirée/nuit.

2 commentaires

  1. Je ne sais pas pourquoi, j'avais en tête un commentaire plus élogieux sur ce film de ta part.
    Du coup je l'ai loué, je l'ai regardé et… je me suis ennuyé 🙂

  2. Ah oui non, les scènes d'action sont top mais le reste est ennuyant, ça ne vaut effectivement pas trop le coup de le louer… à regarder en fond à la limite !

    ~Kaelin

Laisser un commentaire