1

Il Était Temps… qu’ on vous parle de ce film

Il était temps de Richard Curtis Acteurs: Domhnall GLEESON, Rachel McADAMS, Bill NIGHY Sortie le 06 novembre 2013 Durée: 2h03min Genres: Romance

Il était temps de Richard Curtis
Acteurs: Domhnall GLEESON, Rachel McADAMS, Bill NIGHY
Sortie le 06 novembre 2013
Durée: 2h03min
Genres: Romance

À l’âge de 21 ans, Tim Lake découvre qu’il a la capacité de voyager dans le temps… Lors de la nuit d’un énième nouvel an particulièrement raté, le père de Tim apprend à son fils que depuis des générations tous les hommes de la famille maîtrisent le voyage intertemporel. Tim ne peut changer l’histoire, mais a le pouvoir d’interférer dans le cours de sa propre existence, qu’elle soit passée ou à venir… Il décide donc de rendre sa vie meilleure… en se trouvant une amoureuse. Malheureusement les choses s’avèrent plus compliquées que prévu. Tim quitte les côtes de la Cornouailles pour faire un stage de droit à Londres et rencontre la belle et fragile Mary. Alors qu’ils tombent amoureux l’un de l’autre, un voyage temporel malencontreux va effacer cette rencontre. C’est ainsi qu’au fil de ses innombrables voyages temporels il n’a de cesse de ruser avec le destin afin de la rencontrer pour la première fois, encore et encore, jusqu’à ce qu’il arrive à gagner son cœur. Tim se sert alors de son pouvoir afin de créer les conditions idéales pour la demande en mariage parfaite, pour sauver la cérémonie à venir du discours catastrophique du pire des garçons d’honneur imaginable mais aussi pour épargner à son meilleur ami un désastre professionnel. Mais alors que le cours de sa vie inhabituelle se déroule, Tim découvre que ce don exceptionnel ne lui épargne pas la peine et les chagrins qui sont communs à n’importe quelle autre famille partout ailleurs.

Si je vous dis « Voyage dans le temps » et « Romance », vous me répondrez sûrement d’un air blazé « Ouais, classique, y’a plein de films comme ça. » Après quoi je vous dirais… de me parler sur un autre ton, déjà, parce que c’est pas très sympa, mais aussi qu’il y a « film » et « Film ». Et autant mettre cartes sur table tout de suite, je vais vous parler ici d’un de mes films préférés (juste derrière Tchoupi à la plage et Bob le Bricoleur à la recherche du tournevis enchanté).


Qui n’a jamais rêvé de pouvoir retourner en arrière pour s’empêcher de commettre une erreur fort dommageable ? Tim Lake lui, looser timide de service, accumule les bourdes en présences des filles et commence sérieusement à désespérer… Jusqu’au jour où son père lui révèle que les hommes de la famille peuvent voyager dans le temps ! (Oui, juste les hommes. Non, ça n’est pas macho. Les femmes ne font jamais d’erreur c’est bien connu, alors pourquoi retourneraient-elles dans le passé ?). Bien que sceptique, Tim découvre très vite qu’il peut effectivement changer son passé à volonté et rejoindre instantanément le présent dont il vient. Ainsi, il va faire la rencontre de la sublime Mary (jouée par la délicieuse Rachel McAdams). Toujours aussi maladroit, il va recommencer sa rencontre avec elle jusqu’à réussir à la séduire.
Seulement voilà, qui dit modification du passé dit forcément effet papillon. Alors qu’il était retourné dans le passé rendre service à son oncle, Tim s’aperçoit en revenant qu’il n’a plus le numéro de téléphone de Mary. Dès lors, il comprend que son don ne lui permet pas d’avoir tout ce qu’il veut, il va devoir faire des choix et anticiper les conséquences de ses actes. Voyager dans le temps c’est bien, mais avec modération !

Je ne m’attarde pas plus longtemps sur l’histoire en elle-même car le scénario est impeccable et je ne voudrais pas vous gâcher le plaisir. Sans rien révéler, je tiens à saluer la superbe relation père-fils. Bien sûr, le couple rayonnant de Tim et Mary est au cœur du film mais la complicité entre Tim et son père (Bill Nighy est fantastique dans ce rôle) est encore plus fascinante et touchante. Le secret des voyages dans le temps les rapproche et donne lieu à des moments inoubliables. (Imaginez un peu : Si Tim part dans le passé pour recommencer une discussion avec son père, comment peut-il être sûr que son père n’a pas lui même recommencé la discussion plusieurs fois auparavant ?)
Outre le casting sans défaut, c’est la finesse des dialogues qui impressionne le plus. Vous rirez bien volontiers et serez très vite attendris par cet univers étonnamment crédible qui vous donne l’impression parfois de revivre certains épisodes de votre vie.

Pas de prise de tête, pas d’histoire compliquée, vous allez simplement suivre l’évolution de la vie de Tim et son quotidien ordinaire. Là est le mérite de ce film : il est criant de vérité. Les voyages de le temps sont bien présents mais ne cassent en rien la rythme du film ni sa logique. Ils sont très simples et aucune explication scientifique n’est recherchée. Je vous l’ai dit, aucune prise de tête, juste un merveilleux moment à passer.


EN BREF : Frais, léger, drôle, envoûtant, saisissant… ce film est une très belle leçon de vie qui vous aidera à mieux savourer vos journées. Si vous ne l’avez pas vu, foncez !
identicon

Kaelin

Moi, c'est Kaelin Chariakin. Mix improbable entre un chef Rigante et une légendaire Marchombre. Grand amateur de citations et étudiant en littérature (après m'être assuré que les études d'ingénieur n'étaient pas des études de lettres, oui, j'aime bien vérifier les choses par moi-même), les livres ont toujours été plus ou moins présents dans ma vie.


N'hésitez pas à laisser un commentaire, un avis ou encore une recette de cuisine (si, si, Llyx est toujours très intéressée par ce genre de chose), notre blog se nourrit de vos commentaires !
Néanmoins, si nous remarquons toutes sortes d’abus, nous retirons votre commentaire sans préavis, et nous enverrons les Chiens de l’Enfer à vos trousses. Vous êtes prévenus.
Merci d'avance et bonne journée/soirée/nuit.

1 commentaire

Laisser un commentaire