1

Avis : De Trèfles et de Plumes de J. Arden

De Trèfles et de Plumes de J. Arden Série: Sláine Adamson #1 Publié par J'ai Lu le 21 octobre 2015 Genres: Fantastique, Enquête, Surnaturel  Pages: 544 ★★★☆☆

De Trèfles et de Plumes de J. Arden
Série: Sláine Adamson #1
Publié par J’ai Lu le 21 octobre 2015
Genres: Fantastique, Enquête, Surnaturel
Pages: 544

★★★☆☆

1890, Londres.
Lady le jour, Rose de la reine la nuit, Sláine Adamson mène une double vie qui nécessite quelques ajustements vestimentaires et beaucoup d’entorses à l’étiquette. Quand, dans un cimetière de Whitechapel, la brume revêt un parfum de soufre et de trèfles et qu’un partenariat temporaire est requis avec une grande brute d’Irlandais, il se pourrait que même des litres de thé ne suffisent pas à garder intact le flegme de notre enquêtrice. Au moins, voilà l’occasion pour elle de troquer ses aiguilles contre des couteaux. Pour la reine !

Absorbée dans sa lecture du moment, Sláine Adamson est dérangée par une violente secousse, un tremblement magique qui la mène jusqu’au cimetière de Whitechapel. Elle y découvre alors un cadavre, des résidus indiquant des incantations sataniques et une porte de l’Enfer récemment ouverte. En somme de bons gros ennuis en perspective. Elle y fera également la rencontre de son futur coéquipier, Kieran O’Farrell, un Irlandais légèrement irritant.
Les deux enquêteurs ne sont pas au bout de leur peine, cette mission s’avère plus compliquée et dangereuse qu’habituellement.


Sláine Adamson est une Lady distinguée pour qui les badinages de l’aristocratie ne sont que de barbantes futilités. Elle ne s’épanouit pas dans ce monde lumineux et les liens qu’elle tisse avec les gens de son statut ne sont motivés que pour laisser paraître un semblant de sociabilité. La nuit, Sláine Adamson range ses somptueuses robes au placard pour enfiler des vêtements audacieux mais bien plus adaptés à ses activités nocturnes. En tant que Rose de la reine Victoria, la jeune femme enquête sur des affaires paranormales.
Elle a été embarquée dans ce monde nocturne par son père adoptif sir Barthelemew Adamson, une ancienne Rose très reconnue, qui l’a repérée grâce à ses dons particuliers. Ses pouvoirs sont très singuliers, compliqués à expliquer hors-contexte et même parfois à comprendre.
Sláine Adamson est une jeune femme dynamique qui sait s’imposer dans ce monde où les faits et gestes des femmes restent encore très restreints. C’est une forte tête qui a la main sur le cœur et qui se préoccupe des gens qui l’entourent.

« Dans l’ombre, je traquerai. Sous son couvert, je périrai. Ainsi vivent et meurent les Roses de la reine. »


Messire Kieran O’Farrell est un Irlandais bourru dépêché à Londres sur l’enquête de Sláine. Très bel homme, il transpire la force et la brutalité et il fait clairement tache dans le décor mondain de la capitale anglaise. Sa relation avec l’intrépide lady Adamson fait des étincelles et ne laisse pas la jeune femme en reste. Néanmoins, Kieran est un personnage très mystérieux et même s’il se dévoile au cours de ce premier roman, de grandes parts d’ombre restent encore à découvrir et titillent sévèrement ma curiosité.

Mais il n’y a pas que ces deux personnages – même si ce sont ceux qu’on suit le plus – on rencontre évidemment une ribambelle de protagonistes attachants et drôles, certains plus loufoques que d’autres et dont on aime se moquer.

L’époque victorienne inspire énormément nos chers auteurs et les récits s’y passant se multiplient ces dernières années – ou alors j’en lis juste plus, c’est peut-être ça. Toujours est-il que je ne m’en lasse pas et suis toujours curieuse de découvrir l’univers installé par l’auteur. Ici, J. Arden dévoile une histoire extrêmement riche où de nombreuses créatures – démons, incubes, sorcières ou encore gnomes – se côtoient et il nous en reste encore plein à découvrir. Entre protocoles mondains et enquêtes paranormales, on est embarqué dans une histoire captivante bourrée d’humour et de dialogues percutants.
Malheureusement, ce premier roman a un gros problème : les descriptions. Je sais, j’adore ça habituellement, mais ici ça ne fonctionne absolument pas. Elles alourdissent considérablement le récit et l’intrigue, c’était lourd et épuisant. J’ai dû faire un break dans ma lecture. C’est vraiment dommage car la série a un fort potentiel, j’espère vraiment que l’auteure aura la main plus légère dans le prochain tome.


J’ai été très étonnée de découvrir qu’il s’agissait d’une série avec du paranormal – le résumé n’en dévoilant pas beaucoup – mais une fois la surprise passée, je me suis plongée dans ce premier tome avec de grandes attentes. Même si j’ai trouvé le récit trop lourd à lire, j’ai adoré les personnages et l’univers, les choses deviennent de plus en plus intéressantes au cours de l’intrigue et j’ai très envie de découvrir la suite !

identicon

Llyx

Je suis étudiante en L3 cinéma, je me destine à travailler - croisons les doigts - dans la production audiovisuelle et cinématographique. J'aime m'entourer de films et de livres, autant d'univers dans lesquels je peux me plonger et me perdre !


N'hésitez pas à laisser un commentaire, un avis ou encore une recette de cuisine (si, si, Llyx est toujours très intéressée par ce genre de chose), notre blog se nourrit de vos commentaires !
Néanmoins, si nous remarquons toutes sortes d’abus, nous retirons votre commentaire sans préavis, et nous enverrons les Chiens de l’Enfer à vos trousses. Vous êtes prévenus.
Merci d'avance et bonne journée/soirée/nuit.

1 commentaire

Laisser un commentaire